La relation d’aide

3 jours

Présentiel

Télécharger le programme de formation : La relation d’aide

Nous consulter

Besoin d’une formation sur-mesure ?

Les objectifs de la formation

Analyser sa pratique professionnelle : attitudes, difficultés, ressentis
Clarifier les fondamentaux de la relation d’aide
Se confronter à ses propres ressources, à ses propres limites et aux limites de sa mission
Adapter son comportement et ses attitudes dans la relation d’aide pour améliorer la qualité d’intervention
Perfectionner et/ou acquérir des techniques de communication adaptées spécifiques des personnes aidées et de leur famille à domicile

Pour qui ?

Intervenants à domicile, débutants ou expérimentés

Prérequis

Aucun

Analyser sa pratique professionnelle : attitudes, difficultés, ressentis
Expliciter sa pratique professionnelle et les difficultés rencontrées
Identifier son ressenti et son vécu (se confronter à ses propres ressources et à ses propres limites).
Analyser des situations stressantes à domicile (agressivité, démence, mort, …) et envisager la manière de les prévenir et/ou de les gérer.
S’interroger sur les limites acceptables de l’intervenant face aux demandes.
Se questionner sur son positionnement par rapport à l’Autre (empathie et distance professionnelle/identité personnelle et professionnelle).

Expliciter les fondamentaux de la relation d’aide à domicile
Définir cette notion.
En décrire les objectifs
Comprendre les spécificités.
Prendre en compte tous les éléments pour mieux organiser ses interventions
Identifier les difficultés de la relation d’aide à domicile

Adopter les attitudes et techniques de la relation d’aide à domicile
Préparer et réussir sa première intervention
Découvrir la personne aidée et son environnement
– Instaurer un climat de confiance
– Observer et comprendre l’état de santé et le vécu de la personne aidée et de sa famille
– S’interroger sur ses attentes et ses besoins

Utiliser les techniques de communication : la disponibilité, la reformulation, les silences, les techniques verbales de réassurance, l’utilisation d’un langage commun, le toucher relationnel.
S’affirmer dans la bienveillance : cadrer son intervention : poser les limites, savoir dire « non » sans agresser et « oui » sans le regretter ; recevoir une critique.

Mettre la bientraitance au centre de sa pratique :
– Prendre en compte les besoins de la personne aidée
– Communiquer avec la personne aidée
– Prendre le temps de parler à la personne aidée et de l’écouter (apprendre à l’écouter)
– S’abstenir de lui donner des surnoms et de l’infantiliser
– S’habituer à elle
– Définir où finit la bientraitance et où commence la maltraitance ?

Inscrire son intervention dans un dispositif d’accompagnement et un cadre institution
Identifier les différents acteurs et intervenants dans l’accompagnement de la personne aidée
Transmettre les informations aux bonnes personnes
Assurer la continuité de l’accompagnement.

Pédagogie active et participative : la formation s’appuie en permanence sur les expériences et le vécu de chaque apprenant.
Des jeux de rôle et mises en situation permettent à chaque apprenant d’analyser et de s’interroger sur sa propre pratique.
Le débriefing par le groupe et le formateur permettent d’identifier les points forts, les points de vigilance, et les axes d’amélioration.
À la fin de la formation, les stagiaires peuvent construire leur plan d’action individuel.
Apports méthodologiques du formateur.

Formation non certifiante

Formateur spécialisé et connaissant parfaitement le secteur de l’aide à domicile

Inscription à la formation

  1. (obligatoire)
  2. (email valide obligatoire)
  3. (obligatoire)